Le témoignage d’Elodie partie au Portugal

By | 2 juillet 2020

“Suite à la mobilité internationale que j’ai effectué au Portugal, je souhaite vous faire part de mon expérience. Mon objectif principal de cette mobilité était de pouvoir accéder à une école d’infirmière en France ou au Portugal, et de pouvoir créer des liens avec de nouvelles personnes. J’ai décidé alors de partir au Portugal avec l’organisme Eurotracks. J’ai ainsi fait mon stage au sein d’une maison de retraite à Lisbonne : j’ai donc pu découvrir la réalité des métiers de la santé, principalement celui d’infirmier.

Cette mobilité m’a permis de créer des liens avec les personnes avec qui je partageais l’appartement où j’ai logé pendant ces 3 mois : j’étais en colocation avec 2 étudiants portugais dans un très bel appartement typique de Lisbonne en plein centre de la capitale.

Concernant mon stage, j’ai pu mettre en avant mes qualités de future étudiante infirmière, j’ai aussi pu développer renforcer mes connaissances en portugais, j’ai appris de nouveaux mots en portugais dans le domaine de la santé, j’ai pu m’exprimer quotidiennement avec le personnel et les résidents de la maison de retraite. Par ailleurs, je garde toujours le contact avec le personnel et certains résidents avec lesquels j’ai eu beaucoup d’affection.

En ce qui concerne mon quotidien à Lisbonne, je me suis intégrée très facilement, j’ai pu visiter des endroits que j’ai toujours souhaité voir comme par exemple: Caiscais, Sintra, centre de Lisbonne (Alfama, Baixo-Chiado, Praça do Comercio…), je me suis sentie vraiment chez moi !

J’ai su me débrouiller pour passer le week-end avec ma famille dans le nord du Portugal, j’ai su prendre le train toute seule au Portugal, chose dont je n’étais pas capable de faire en France. Ce stage m’a permis de découvrir que l’on peut être très indépendant et sans avoir besoin d’aide quotidiennement de notre famille.

Aussi, la personne qui m’a accompagné durant mon stage à Lisbonne m’a conseillé de passer le diplôme avancé de portugais en langue étrangère car elle a estimé que j’avais le niveau C1 en portugais. Cependant, avec le contexte sanitaire que nous traversons actuellement je ne peux le passer cette année mais j’espère pouvoir passer le diplôme l’année prochaine !

Par la suite de mon stage, je suis retournée au Portugal et j’y retournerai certainement plusieurs fois, éventuellement pour continuer mes études après obtenir mon diplôme d’infirmier en France.

Voilà je vous ai fais un long texte sur mon expérience et j’ai été ravie de pouvoir vous la raconter et vous la partager, et je vous souhaite vraiment de faire cette mobilité car on en sort grandi, mature et très indépendant.”

 

Elodie L.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *